Arnaud Gilberton, président du cabinet de conseil en ressources humaines idoko, évoque la démission du directeur général de McDonald’s pour expliquer, dans une tribune au « Monde », pourquoi il faut intervenir en amont par la formation et l’information des managers dans les cas de harcèlement sexuel au travail.

Cliquer ici

Articles similaires